.

.

Vous avez dit dyslexie, dysphasie,
dyspraxie, dysorthographie,
troubles logico-mathématiques (dyscalculie)... ?

Par Anne Ducré (orthophoniste à La Providence)

Dyslexie - Dysphasie - Dysorthographie - Troubles logico-mathématiques (dyscalculie)

Qu'est-ce que la dyslexie ?

Il s’agit d’une incapacité ou difficulté anormale d'apprentissage de la lecture

Ceci en absence

  • de déficit sensoriel (vue, ouïe), ou neurologique
  • de déficit intellectuel
  • de troubles du comportement
  • de troubles de la personnalité
  • d’inadéquation de la scolarité

Cette inaptitude à la lecture relève de différents facteurs

  • mauvaise conscience phonétique (n’identifie pas les sons de la lecture..)
  • difficultés de conversion lettre/son
  • difficultés de fusion des sons en syllabes
  • difficultés d’association des syllabes en mots
  • difficultés d’accès au sens
  • difficultés de fixation visuelle

Signes relevés

  • substitutions de mots graphiquement proches ou sémantiquement proches (feuille/feuillage, cabane/maison...)
  • Elisions de lettres, de syllabes ou de mots (puie/pluie, chagnon/champignon, garde/regarde...)
  • Altération possible de la compréhension
  • Erreurs visuelles : spatiales : confusions de lettres de formes voisines (m/n, d/b,.ou/on...) Inversions de lettres dans une syllabe (par/pra, ver/vre, col/clo...) Inversions de syllabes dans un mot (chocolat /colochat)
  • Erreurs auditives : p/b t/d k/g ch/j..

Qu'est-ce que la dysphasie

La dysphasie est un trouble spécifique grave du développement normal du langage

Elle affecte l’expression et/ou la réception (compréhension) du langage oral.

Elle se caractérise par l’existence d’une perturbation profonde et durable des performances verbales :

  • Qui ne peut être expliquée par une lésion organique décelable,
  • Par des troubles sensoriels ou moteurs graves,
  • Par une déficience mentale,
  • Par un trouble émotionnel majeur.

Les dysphasies peuvent être classées suivant les formes cliniques suivantes

  • syndrome phonologique-syntaxique ;
  • trouble de la production phonologique ;
  • dysphasie réceptive : trouble du décodage ;
  • dysphasie mnésique : trouble du contrôle sémantique ;
  • syndrome sémantique-pragmatique : trouble de la formulation.

Il convient de suspecter une dysphasie

  • si l’enfant n’a pas produit de mot à deux ans ou de premières phrases à trois ans ;
  • si à l’âge de quatre ou cinq ans on observe une stabilité du déficit de communication ;
  • si on peut observer, notamment dans les dysphasies expressives, des anomalies des praxies bucco-faciales (mouvements nécessaires de la bouche, langue…pour parler) ;
  • si on observe des troubles de l’évocation lexicale : manque du mot qui devrait appartenir au stock lexical de l’enfant;
  • un trouble de l’encodage syntaxique : incapacité d’utiliser les flexions verbales : les conjugaisons des verbes et les mots-fonctions : mais, donc, qui, et ...;
  • un trouble de la compréhension verbale ;
  • un trouble de la production d’unités verbales sur commande Alors qu’en situation spontanée ces productions sont bien effectuées).
  • Qu'est-ce que la dysorthographie ?

    Il s’agit d’un trouble développemental dans l'utilisation des processus liés à la production de l'écrit

    Erreurs dysorthographiques

    1. Erreurs concernant l'aspect phonétique
    • Confusions visuelles de formes proches (p/q u/n..)
    • Confusions auditives sourdes/sonores (p/b f/v k/g...)
    • Confusions auditives en rapport avec un retard de parole (ch/s dene/donne...)
    • Non intégration des sons complexes ( oin gn euil...)
    • Inversions ou déplacements des phonèmes au sein des syllabes
    • Ajouts de phonèmes
    • Omissions de phonèmes
    2. Erreurs concernant l'aspect grammatical
    • Non application des règles grammaticales concernant :
      • l'accord sujet-verbe
      • les marques du genre
      • les marques du nombre
      • l'accord des adjectifs, du participe passé
      • l'emploi de l'infinitif
    • Accès à l'analyse grammaticale souvent impossible
    3. Erreurs concernant l'aspect orthographe d'usage
    • Orthographe usuelle ignorée, à allure phonétique
    • Les erreurs portent essentiellement sur - les graphies différentes pour le même son(eau/au/o/ot...)
    • les doubles consonnes
    4. Erreurs concernant les règles de transposition
    • s/ss - gu/g/ge - c/ç
    • finales muettes
    5. Erreurs distinctives
    • confusions des homophones grammaticaux
    • son/sont mes/met/mais ces/c'est/ses
    6. Erreurs de découpage
    • non individualisation des mots (lavion)
    • mots sectionnés
    7. Erreurs extra-alphabétiques
    • absence de majuscules
    • absence de ponctuation
    • ponctuation erronée
    8.Erreurs concernant la structuration du récit

     

    Difficultés dans l'acquisition des structures logico-mathématiques

    Elles concernent

    • l’accès à la généralisation des concepts ( ex : « tout ça ce sont les animaux, les meubles »…)
    • l'acquisition correcte de la numération (comprendre la suite des nombres…)
    • la réalisation des opérations
    • la résolution des problèmes et leur mise en forme

    En effet, l'acquisition des structures logico-mathématiques est étroitement liée

    • au développement mental
    • à l'intégration du langage
    • au processus de lecture
    • à la structuration temporo-spatiale (se repérer dans l’espace et le temps)
    • à la latéralisation (identifier sa droite et sa gauche dans toutes les situations…)
    • au raisonnement
    • à l'affectivité

    Signes d'appel

    • Refus de participer
    • Echec lors des activités pré-mathématiques ,des données spatiales ou temporelles
    • Non acquisition des tables
    • Difficultés à résoudre des problèmes
    • Difficultés à gérer l’argent
    • Difficultés à gérer un emploi du temps...